Expédition des colis: livraison en france livraison en suisse livraison monaco royaume uni livraison en allemagne livraison en italie livraison du luxembourg livraison en belgique autriche portugal livraison en australieEtc...

Rechercher un produit
Marques
Acces rapide
Accès rapide :
Newsletter
Profitez de nos offres, recevez notre newsletter.
Je m'abonne
Je me désabonne

Stress

Le stress
Le stress au travail, à la maison, stress aigu ou chronique?

le stress Le stress c’est quoi?
Le stress est un état qui balance l'équilibre du corps humain et qui est perçu comme étant menaçant pour l'individu.

Certaines conditions psychologiques peuvent participer à l'apparition de la condition de stress chez un individu :

La perte de contrôle:
- La nouveauté
L'imprévisibilité
L'anticipation de conséquences négatives
L'ambiguïté de la situation
L'ampleur d'un stress psychologique est déterminée par l'évaluation de la situation par l'individu. Par exemple, si l'environnement est perçu comme menaçant, la conséquence encourue risque d'être un stress. Toutefois, certaines attitudes ou actions peuvent aider l'individu à prendre la situation en main, ces attitudes sont ce qu'on appelle des stratégies d'adaptation.

Stress aigu:
Quand le stress est provoqué par des réactions intenses au point de nuire temporairement aux occupations normales, on parle de stress aigu.

Stress chronique:
Le stress chronique, par contre, est un état permanent auquel on connaît plusieurs causes :
une personnalité anxieuse qui rend particulièrement sensible aux agents de stress.

L'aubépine:
L'aubépine contribue à favoriser le calme et la détente.

le milepertuis:
Le Millepertuis est une plante qui contribue au maintien de l’équilibre émotionnel et à une relaxation optimale qui contribue au fonctionnement du système nerveux. Il contribue à favoriser le sommeil et contribue à maintenir une bonne humeur.

La mélisse:
La mélisse contribue à une fonction intestinale normalisée et au bien-être physique.
La mélisse contribue à maintenir une bonne humeur et contribue à retrouver le sommeil.

aubépine
>> Aubépine
en gélules
millepertuis
>> Millepertuis
en gélules

Retour gamme>> Stress, détente, sommeil

Une situation difficile et persistante que la personne n'arrive ni à modifier ni à fuir, plusieurs situations stressantes qui se chevauchent dans le temps.
Les personnes souffrant de stress chronique n'en sont pas toujours conscientes, ou pensent qu'il n'y a rien à faire. Elles peuvent aussi avoir ponctuellement des crises de stress aigu.
Comme on le sait, ce qui est considéré comme stressant varie énormément d'une personne à l'autre. Cela dit, certaines situations stressent la plupart des gens; ce serait le cas, notamment, de la grossesse, l'éducation des enfants, la difficulté de concilier travail et famille...

La l'théanine:
Elle contribue à atteindre un état de relaxation et favorise également l'obtention d'une bonne qualité de sommeil.

La griffonia:
C'est une plante qui aide au maintien de l’équilibre émotionnel et à une relaxation optimale. Elle contribue à favoriser le sommeil et le bien-être physique et mental qui contribue au fonctionnement normal du système nerveux. Elle contribue à maintenir une bonne humeur.
Le L 5- H T P (L-5-hydroxy-tryptophane), tiré de la Griffonia, se transforme dans l’organisme en sérotonine, un neurotransmetteur-clé pour le système nerveux central. Ce produit est conditionné en gélule gastro résistante afin d’optimiser son efficacité.

griffonia
>> Griffonia
griffonia et theanine
>> Giffonia et l'théanine
theanine
>>Théanine
Solaray

Certaines conditions physiques peuvent aussi être à l'origine du stress:
Certains facteurs contribuent à exercer de la pression sur l'équilibre physiologique que tente de maintenir le corps humain. Qu'il s'agisse de facteurs internes ou externes, ils peuvent avoir un effet sur l'équilibre physiologique et rendre l'individu plus vulnérable au stress.

Forme physique et alimentation:
Une vie affective riche
Une attitude positive
Une bonne alimentation, de l'exercice, suffisamment de sommeil, du temps pour soi.
c'est également la meilleure recette pour faire face aux agressions de la vie courante.
Un régime alimentaire adapté, les carences nutritionnelles fragilisent le système nerveux et seraient donc responsables d'une moins bonne adaptation aux facteurs de stress. Mentionnons brièvement que si quelques aliments peuvent augmenter le stress négatif (le café, le thé fort, les colas, les boissons énergisantes, le sucre, l'alcool, mais aussi les aliments à teneur élevée en sucres raffinés, ou les plats contenant de grandes quantités d'agents de conservation), on sait moins que d'autres, assez nombreux, peuvent aider à réduire le stress.
Certains aliments riches en protéines qui stimulent la production de dopamine, utiles en temps de stress (le poisson, les coquillages, les œufs, le fromage, mais limiter la viande rouge);
Les aliments à base de céréales complètes (les glucides complexes), qui libèrent une énergie constante;
Les aliments riches en acides gras essentiels (les acides gras oméga-3 et les acides gras oméga-6) sont importants pour le bon fonctionnement du système nerveux; on en trouve dans les noix et dans plusieurs poissons.
La plupart des aliments riches en antioxydants, qui combattent les dommages causés par les radicaux libres: les fruits et légumes en regorgent, le thé (vert ou noir) en contient aussi des quantités intéressantes.

Les suppléments:
Parce qu'un corps stressé métabolise plus rapidement les éléments nutritifs; minéraux du calcium, du magnésium, du zinc) et des vitamines (des vitamines du complexe B, de la vitamine C.

Afin de pouvoir affronter son stress adéquatement, une personne dispose de stratégies d'adaptation:
Bonne alimentation
Exercices, sports
Évaluation du problème sous différents angles
Soutien social

Modifier ces attitudes est un travail exigeant et de longue haleine. Mais il apporte aussi beaucoup de satisfaction et redonne accès à une immense partie de la vitalité et de la créativité, monopolisées jusqu'à présent par un métabolisme qui tourne à vide à cause du stress.

Le stress devient parfois physiquement intolérable ou empêche de fonctionner, il est vrai que certaines techniques parviennent à mettre un frein aux réactions physiologiques perturbatrices engendrées par le système nerveux parce qu'elles permettent d'enclencher la réaction de détente, qu'on appelle aussi « mécanisme de relaxation. Cette réaction, qui sollicite le pendant parasympathique du système nerveux, devrait se produire naturellement après la disparition de l'agent de stress. On peut avoir besoin de la provoquer lorsque l'agent de stress est permanent, ou lorsqu'elle tarde, ce qui est souvent le cas dans les malaises liés au stress.

Les techniques de détente constituent des outils thérapeutiques capables de contrecarrer plusieurs des processus biologiques liés au stress qui mènent à la maladie. Ces techniques sont également utiles pour réparer les dommages déjà causés à l'organisme par les stress répétés. En voici quelques-unes.

La respiration est le seul mécanisme biologique qui soit à la fois automatique et volontaire. Le stress fait s'accélérer la respiration et la rend superficielle; par contre, lorsqu'on la ralentit consciemment et qu'on la rend plus profonde (on dit une respiration abdominale), tout le métabolisme en bénéficie. Il est assez facile d'apprendre certains exercices respiratoires, dont plusieurs sont inspirés du yoga, et de les pratiquer à tout moment, en tous lieux.

L'activité physique énergique brûle les hormones de stress en excédent et réduit la tension accumulée dans les muscles: une demi-heure de marche rapide, de jogging, de vélo ou même de ménage vigoureux, par exemple, peut mettre en marche la réaction de détente. La pratique régulière d'activités physiques pourvu qu'elle soit suivie des exercices d'étirements nécessaires pour le retour au calme du métabolisme favorise une réduction permanente de la tension. En naturopathie, l'exercice corporel est considéré comme un élément fondamental du contrôle des mécanismes nerveux. Au cours de la journée de travail, surtout lorsqu'elle se déroule en position statique, incorporer quelques pauses de détente active (avec quelques étirements, par exemple), pour soulager les muscles de la tension accumulée.

Notez que la stabilité des troubles anxieux varie énormément. Ils peuvent être constants ou aller et venir sans raison apparente; chez plusieurs personnes, ils se manifestent de façon plus intense dans les périodes chargées en événements stressants. Ils peuvent aussi entrer en rémission spontanée et réapparaître des années plus tard, parfois jamais.

Anxiété chronique ou généralisée:
C'est l'état mental d'une personne appréhensive avec excès, c'est-à-dire souvent inquiète de ce qui risque de se produire: que le rôti soit trop cuit, que la maison ne soit pas assez propre, etc. Les sujets d'inquiétude ne se limitent pas à un secteur d'activité. Les mécanismes physiologiques sont les mêmes que pendant la phase de résistance du stress, alors que l'organisme mobilise certaines ressources pour accomplir une tâche cruciale.
Tension musculaire, irritabilité, palpitations, fatigue, difficulté de concentration ou de mémoire, perturbation du sommeil.

Trouble panique:
Se caractérise par des attaques de terreur soudaine qui durent plusieurs minutes, quelquefois davantage, et se répètent de façon aléatoire sans que l'on puisse identifier un déclencheur principal. Ce trouble apparaît généralement au début de l'âge adulte et génère souvent des comportements phobiques d'évitement (par peur, éviter les endroits où l'on a déjà vécu une attaque de panique ou éviter l'activité que l'on pratiquait lorsqu'une attaque s'est produite).
Symptômes. Serrement dans la poitrine, accélération du rythme cardiaque, transpiration, tremblements, étourdissements, crainte de perdre le contrôle, etc.; les symptômes d'une attaque de panique sont tellement intenses que les gens pensent souffrir d'une crise cardiaque et craignent de mourir.

Phobie:
C'est une peur intense et irrationnelle provoquée par un objet (couteau, araignée, etc.) ou une situation (être en avion ou chez le dentiste) qui, objectivement, ne présente pas vraiment de danger. Si les phobies déclenchent des crises de panique, elles se différencient du trouble panique parce que ces crises sont toujours reliées à une même cause (bien que l'on puisse souffrir de plus d'une phobie). La claustrophobie est la peur des endroits clos alors que l'agoraphobie est celle des places publiques à découvert; tout, ou à peu près, peut devenir objet de phobie. Cette maladie entraîne un comportement d'évitement.
Similaires à ceux d'une attaque de panique, d'intensité variable.

Phobie sociale:
Cette peur irraisonnée de se retrouver en groupe ou en public, ou d'être exposé à l'observation d'autrui, présente un ensemble de caractères particuliers et constitue une catégorie en soi. Plus qu'une simple timidité, ce type de phobie peut rendre incapable de rencontrer de nouvelles personnes et mène à l'isolement.
Symptômes. Similaires à ceux d'une attaque de panique, d'intensité variable.

Trouble obsessionnel-compulsif (TOC):
certaines pensées s'imposent sans cesse à l'esprit des obsessions et la personne n'arrive pas s'en libérer elle a alors tendance développe d'habitudes compulsives (qu'elle ne peut s'empêcher de faire), comme se laver très fréquemment les mains.
Les pensées obsessives sont désagréables, effrayantes ou violentes. Les comportements compulsifs n'ont aucune justification logique.

Trouble de stress post-traumatique (TSPT):
Le malaise affecte les gens ayant vécu un événement violent, que ce soit comme victimes ou observateurs, qui a suscité une peur intense et un sentiment d'impuissance. Dans la moitié des cas, les symptômes disparaissent en deçà de trois mois. Plus l'intervention thérapeutique est rapide après l'événement, meilleures sont les chances d'empêcher l'apparition du TSPT.
Souvenirs envahissants, rêves répétitifs, détachement affectif, notamment, ainsi que des manifestations physiologiques de stress qu'on attribue à une hyperactivité du système nerveux.

Comme pour le stress, il faut considérer le problème du point de vue de l'esprit:
C'est lui qui communique son inquiétude au cerveau, ce dernier envoyant ensuite les signaux nerveux au métabolisme. C'est l'aspect psychologique. Par ailleurs, on sait que, chez les personnes souffrant de troubles anxieux, les mécanismes de la réaction physiologique de stress devant un danger fonctionnent anormalement, sur un mode hyperactif. C'est l'aspect physiologique.

Cause héréditaire:
L'anxiété, c'est souvent de famille, comme on dit, et les enfants de parents anxieux ont plus de chance d'en souffrir. Bien que cela puisse être un comportement appris, influencé par le modèle parental, des études sur les animaux de même que des observations chez des jumeaux - identiques ou non, vivant ensemble ou séparés à la naissance - confirment une certaine prédisposition génétique. On ne croit pourtant pas qu'un gène précis soit responsable des troubles anxieux, mais une certaine combinaison de gènes pourrait activer le métabolisme en ce sens. Il est possible que certains troubles anxieux (agoraphobie, trouble panique) aient une plus forte composante génétique que d'autres.

Ne pas dépasser la dose journalière recommandée. Les compléments alimentaires ne se substituent pas à une alimentation variée et équilibrée. Tenir hors portée des jeunes enfants. Ne pas administrer aux jeunes enfants. Consultez votre médecin en cas de grossesse ou d'allaitement. Pas d'utilisation prolongée sans avis d'un spécialiste.

Le stress.

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies afin de nous permettre d’améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus Fermé

Dernière mise à jour le jeudi 23.11.17 à 8h59

Commandes, conseils et renseignements, au 05-65-60-22-22
Commande sur le site: réglez par carte bancaire, avec votre compte Paypal ou par chèque.
Commande par téléphone: réglez par chèque ou par carte bancaire.
Espace produits bio, 9 rue du Mandarous, 12100 Millau

Espace produits bio, tous droits réservés©